Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 5 - Les formations du secteur sanitaire

5 - Les formations du secteur sanitaire

5.01. La formation de sage-femme

5.01. La formation de sage-femmeLe besoin en personnel est réel. L’augmentation des quotas vise à diminuer cette pénurie de sages-femmes. Le passage obligé par la première année du premier cycle d’études de médecine (PCEM 1) fait entrer en formation des jeunes pour lesquels le métier n’était pas forcément une vocation, et inversement, les vocations n’arrivent pas toujours à passer ce premier filtrage. C’est un enjeu d’équilibre à trouver pour mieux stabiliser ensuite les professionels.

Lire la suite | commentaire (1)

5.02. La formation de préparateur(trice) en pharmacie hospitalière

5.02. La formation de préparateur(trice) en pharmacie hospitalièreEn l’absence de données chiffrées sur l’emploi dans l’inter région Sud Est, et compte-tenu du fait que PACA abrite l’un des centres nationaux, il est difficile dans l’état actuel de la connaissance de préciser les besoins à court terme. Il est sûr que les besoins pour remplacemnt du personnel partant à la retraite sont importants. Aucun élément ne permet d’estimer les besoins pour création de nouveaux emplois. La création d’une école de préparateurs en pharmacie hospitalière est à l’étude sur Marseille, en particulier pour mieux répondre aux demandes de formation qui pourront être générées par la mise en place de la VAE sur cette certification.

Lire la suite

5.03a. La formation d’infirmier(e)

5.03a. La formation d'infirmier(e)Les difficultés de recrutement du personnel infirmier en Paca est une évidence. L’augmentation du nombre d’infirmier en activité est une nécessité. Cela se traduit, du point de vue de la formation, par l’augmentation du nombre de formés en région.
Or le coût très élevé de la formation, que ce soit pour les étudiants ou pour les centres de formation, incite à la prudence quant à une augmentation très importante du nombre de formés. D’autant plus que les structures d’accueil et de formation n’ont actuellement pas les moyens pour encadrer et former plus. Il faut élargir les possibilités d’accès à la certification. Si le niveau requis pour entrer en formation d’infirmier est celui du baccalauréat, dans les faits seuls 18 % des entrants en première année étaient l’année précédente en classe de Terminale au lycée. Les futurs formés sont soit des personnes déjà en activité professionnelle (30 % d’entre eux), soit (35 % des cas) des étudiants ayant suivi une classe préparatoire au concours d’entrée ou ayant démarré une filière d’enseignement supérieure. Le vivier de recrutement des élèves infirmiers semble être plus le milieu professionnel hospitalier que les classes terminales des lycées. 20 % des places en IFSI sont aujourd’hui réservées à des aides-soignants.
L’évolution du nombre de formés devra passer par de nouvelles organisations permettant la réduction des coûts (pour l’établissement comme pour le formé). Elle pourra prendre la forme, par exemple, d’une incitation plus forte pour le personnel soignant en poste (aide-soignant, auxiliaire de puériculture), et éventuellement les aides médico-psychologiques, à acquérir le diplôme d’infirmier. Cette formation par promotion devrait pouvoir se faire hors quota.

Lire la suite

5.03b. Les formations d’infirmier(e) spécialisé(e) : bloc opératoire, anesthésie, puériculture

5.03b. Les formations d'infirmier(e) spécialisé(e) : bloc opératoire, anesthésie, puéricultureCes formations sont conçues comme étant des spécialisations pour les infirmiers. Mise à part la formation en puériculture, elles ne sont accessibles qu’après avoir exercé le métier d’infirmier. Ces formations sont au carrefour de plusieurs réformes : réforme LMD (licence - master - doctorat), réforme des compétences attendues des médecins et des infirmiers avec le transfert de certains actes aux infirmiers, réforme de la gestion hospitalière. De nouvelles spécialisations pourront voir le jour.

Lire la suite

5.04. La formation de masseur-kinésithérapeute

5.04. La formation de masseur-kinésithérapeuteLa densité de professionnels en PACA est nettement supérieure à la moyenne nationale, les effectifs sont en développement et les quotas d’entrée en formation progressent. La pyramide des âge des masseurs-kinésithérapeutes en exercice fait apparaître un besoin de formation de jeunes. Les besoins seront toujours marqués en région, mais le coût de la scolarité et la sélection par la première année de médecine sont autant de freins pour accéder à la formation.

Lire la suite

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip