Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 5 - Les formations du secteur sanitaire > 5.16. La formation d’ambulancier(e)

Article au format PDF

5.16. La formation d’ambulancier(e)

Document de travail

Voir en ligne : le métier d’ambulancier(e)

F5.16 / La formation d'ambulancier(e)
Quelle(s) certification(s) pour exercer le métier ?
Intitulé de la certification : Diplôme d’Etat d’ambulancier
Instance de validation : Préfet de région (DRASS)
Niveau de la certification dans la nomenclature des formations : sans
Références des textes réglementaires de la certification :
* Arrêté du 16 octobre 2006 modifiant l’arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’ambulancier
Quelle(s) voie(s) d'accès aux certifications / au sens du répertoire national de la certification professionnelle ?
Formation sous statut d'élève ou d'étudiant : oui
Apprentissage : oui
Formation continue (pour demandeur d'emploi ou en situation d'emploi) : oui
Contrat de professionnalisation : oui
Candidat libre : non
Validation des acquis de l'expérience : non
Compléments d'information :
Des allègements de scolarité sont prévus pour les titulaires du diplôme professionnel d’aide-soignant et pour les titulaires du diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale.
Il doit y avoir au moins un titulaire du diplôme d’ambulancier (ou du certificat de capacité d’ambulancier) par équipage d’ambulance. Pour conduire les véhicules sanitaires légers (VSL) et pour être second d’équipage (auxiliaire ambulancier), à compter du 1er janvier 2010, tous les personnels (à l’exception de ceux ayant assuré de telles fonctions avant cette date) devront être titulaires d’une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier.
La formation
Généralités
La formation comporte 630 heures (18 semaines) d’enseignement théorique et clinique, en institut de formation (13 semaines) et en stage (5 semaines). L’enseignement en institut comprend 8 modules, les stages son réalisés dans le secteur sanitaire, en établissement de santé et en entreprise de transport sanitaire. La formation peut s’étaler sur 24 mois.
Comment entrer en formation ?
Il faut satisfaire à un certain nombre de conditions :
* disposer d’un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité
* disposer d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical (commission médicale du permis de conduire), disposer d’un certificat médical de non-contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé et être à jour de ses vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France
* être titulaire de l’attestation en cours de validité, de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 ou d’un équivalent
* avoir satisfait aux épreuves de sélection qui comprennent une épreuve d’admissibilité (stage de découverte et épreuve écrite comprenant un sujet de français et un sujet d’arithmétique). Les candidats s’inscrivant par la voie de l’apprentissage et les candidats ayant exercé pendant un mois minimum en tant qu’auxiliaire ambulancier sont dispensés du stage de découverte.
Les candidats titulaires d’un diplôme ou titre de niveau IV, d’un diplôme ou titre de niveau V dans le secteur sanitaire et social, les candidats ayant été admis en formation d’auxiliaires médicaux, sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.
Les candidats ayant exercé en tant qu’auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d’au moins un an sont dispensés de l’épreuve orale d’admission.
Où aller en formation en Paca ?
Quatre établissements assurent la formation, dont 3 bénéficient d’un support hospitalier. Il s’agit de l’Hôpital Pasteur de Nice (90 places), de l’Hôtel Dieu de Marseille (x places), de l’Ordre de Malte à Toulon (88 places) et de l’IFSI d’Avignon (70 places). Chaque centre de formation propose deux sessions de formation par an.
Le prix de la formation La formation est payante et les frais varient en fonction des centres de formation.
Centre de formation Prix de l’inscription en 2007 Prix de la scolarité en 2007
Hôpital Pasteur - Nice 47 euros 610 (2006) euros
Hôtel Dieu - Marseille nr nr
Ordre de Malte - Toulon 150 euros 2 898 euros
IFSI - Avignon 100 ou 150 euros 2 520 ou 4 000 euros

Les frais de scolarité peuvent être pris en charge par les différents financeurs de la formation professionnelle, en fonction du statut du candidat.
Qui obtient la certification ?
Sont déclarés reçus les candidats qui ont validé l’ensemble des compétences liées à l’exercice du métier. Chaque module de formation est évalué. Le module est validé quand la note acquise à ce module est égale ou supérieure à 10/20.
En 2005, 309 personnes ont présenté le certificat de capacité d’ambulancier, 302 l’ont obtenu soit un taux de réussite de 98%.
Les publics en formation en PACA

En 2006, 285 personnes (hors Marseille) ont été formées. Environ 1/3 d’entre elles étaient des femmes. L’amplitude de l’âge des formés s’étend de 20 à 57 ans, mais la majorité a entre 30 et 40 ans.
A Nice, les formés sont généralement issus de la région. A Toulon ils viennent du Var et des Bouches-du-Rhône, quelques-uns du Gard et des Pyrénées-Orientales. A Avignon, une partie est originaire du Vaucluse mais aussi de la Drôme ou de la région Languedoc-Roussillon.
Le profil des formés est varié. Il peut s’agir de jeunes non qualifiés, de militaires en fin de carrière, de personnes en reconversion travaillant déjà dans le secteur ou dans un autre avant leur entrée en formation.
Continuer sa formation

* Devenir ambulancier SMUR
Les ambulanciers de la fonction publique hospitalière peuvent suivre une formation complémentaire destinée à l’adaptation à l’emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d’urgence et de réanimation dans la fonction publique hospitalière (SMUR).La durée de la formation est de quatre semaines.
Pour être affectés dans un SMUR, les conducteurs ambulanciers de la fonction publique doivent avoir suivi cette formation et effectué, au préalable, un stage de sécurité routière et de conduite en état d’urgence.
* Dans le cadre de l’arrêté du 26 Janvier 2006, il est envisagé que le diplôme d’ambulancier ait des passerrelles avec les formations d’auxiliaire de vie et d’aide-soignant.
Enjeux et perspectives
=> Cette formation est en pleine rénovation. Il est probable que cela élargisse le vivier de recrutement, en particulier à des jeunes. L’aspect reconversion pour des adultes en recherche d’un nouveau métier est interessant, mais il faut rendre la formation attractive pour eux.
Annexe
- Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice - Centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU) - 12 – 14 Avenue de Valombrose - 06 100 Nice - Tel : 04 92 03 81 23 – Fax : 04 92 03 81 24 - Email : ecolesurgence@chu-nice.fr
- Centre d’enseignement des soins d’urgence - IFRSS Houphouët Boigny - Chemin de la Madrague ville - 13 015 MARSEILLE
- École d’ambulanciers - Ordre de Malte - 345, avenue Clovis Hugues - 83 200 TOULON - Tel : 04 94 09 27 72
- Centre de formation d’ambulanciers - Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) - 305, rue Raoul Follereau - 84 902 AVIGNON CEDEX 9 - Tel : 04 90 88 41 20

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip