Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 2 - Les métiers du secteur social > 2.07. Le métier d’éducateur(trice) spécialisé(e)

Article au format PDF

2.07. Le métier d’éducateur(trice) spécialisé(e)

Document de travail

Voir en ligne : la formation d’éducateur(trice) spécialisé(e)

F2.07 / Le métier d’éducateur(trice) spécialisé(e)
LES FAITS
Le descriptif du métier
Niveau de qualification : III
Profession phare du secteur social, aux côtés des assistants de service social, les éducateurs spécialisés ont pour mission d’aider les jeunes et les adultes handicapés ou inadaptés, et de faciliter leur insertion sociale. La profession est née pendant la seconde guerre mondiale, les premiers éducateurs, souvent issus des mouvements de jeunesse, étaient chargés de s’occuper des jeunes délinquants. Ils forment aujourd’hui le groupe des travailleurs sociaux le plus nombreux.
Les éducateurs spécialisés peuvent intervenir aussi bien en "milieu ouvert" qu’en institution. Leurs lieux d’intervention sont multiples : services sociaux, internats éducatifs, instituts médico-éducatifs, centres d’hébergement et de réinsertion sociale, entreprises d’insertion, équipes de prévention spécialisée, services d’action éducative en milieu ouvert, organismes participant à la politique de la ville, établissements sanitaires.
Par le soutien qu’ils apportent et par les projets qu’ils élaborent, les éducateurs spécialisés aident les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, à développer leur capacités de socialisation, d’intégration et d’insertion. Ils favorisent également les actions de prévention.
La grande majorité d’entre eux est salariée du secteur privé à but non lucratif (associations). Les autres éducateurs spécialisés sont des salariés du secteur public (un sur deux), fonctionnaires ou contractuels. Ils se répartissent de façon équilibrée entre les trois fonctions publiques. Globalement, l’emploi est stable mais une offre d’emploi sur deux propose un contrat à durée déterminée. Il peut s’agir de période d’essai avant un recrutement définitif.
Les chiffres clés du métier en Paca
Parmi les métiers du travail social les plus nombreux : 9825
La nomenclature PCS inclut dans "éducateur spécialisé" le moniteur éducateur, l'éducateur en milieu ouvert et l'éducateur spécialisé.
Source : INSEE - RP99 - Traitement ORM.
Une demande d'emploi difficilement mesurable : 1384
La nomenclature ROME inclut l'éducateur spécialisé dans la rubrique "éducateur et intervenant éducatif"
Source : DRTEFP – DEFM Catégories 1, 2 et 3 – 31 Décembre 2005
Moins de femmes que pour d'autres métiers du travail social : 64 %
Source : INSEE - RP99 - Traitement ORM.
Une très forte progression de l'emploi : + 59 % entre 1990 et 1999
Evolution moyenne régionale tous métiers 1990 - 1999 : 4,4 %
Source : INSEE - RP99 - Traitement ORM.
Concentration des emplois dans le secteur de la santé et de l'action sociale : Santé, action sociale : 74 % et Administration publique : 10 %
Source : INSEE - RP99 - Traitement ORM.
L'ANALYSE
Évolution de l'environnement professionnel
* Une forte dépendance des politiques publiques : Les établissements employeurs sont soumis à agrément. Ces agréments dépendent de l’effectif d’éducateurs spécialisés salariés dans l’établissement. Les effectifs d’éducateurs sont ainsi fortement tributaires des politiques publiques mises en place dans le secteur de l’action sociale et de l’éducation.
* Une montée en puissance des besoins : Les emplois jeunes ont "boosté" ce métier comme celui de moniteur-éducateur. Le développement des politiques publiques d’aide sociale, les politiques de la ville avaient déjà fortement influé sur l’évolution de l’emploi dans ce secteur. La structuration des actions du travail social ne peut qu’être favorable au développement du besoin en éducateurs spécialisés.
* A domicile ou en centre d'hébergement ? Les politiques de maintien des personnes en milieu ordinaire transforment le cadre global d’exercice du métier d’éducateur spécialisé. Il évoluera de plus en plus dans le milieu ordinaire de vie des enfants ou personnes dont il a la charge. Son activité n’en sera pas plus isolée pour autant, le travail en équipe restant très présent.
Gestion des ressources humaines
* Multiplier les voies d'accès au métier : Le métier d’éducateur spécialisé n’est pas récent, mais le développement des politiques d’aide sociale de proximité et les apports de nouvelles ressources (comme par le passé au travers des emplois jeunes sur la fonction), montrent à la fois que ce métier peut être attractif et qu’il y a une demande importante de la part des collectivités.
=> Développer l’accès au métier devient un enjeu majeur. Il s’agit de développer l’accès sur ces métiers des populations en emploi mais qui ne disposent pas du niveau requis pour exercer des responsabilités (moniteur éducateur par exemple), comme de faire venir sur ces emplois des personnes exerçant des métiers proches (autres catégories d’éducateurs).
* Mieux tutorer pour stabiliser : C’est l‘un des métiers les plus recherchés en région dans le champ du travail social, surtout en zone rurale et dans des établissements qui assurent les hébergements. Les jeunes éducateurs spécialisés acceptent d’avoir diverses expériences avant de se stabiliser dans un secteur précis (protection de l’enfance, aide sociale, lutte contre les toxicomanies).
=> Il est important et nécessaire de permettre aux jeunes d’acquérir de l’expérience. Pour autant, les premiers postes de travail peuvent vite dissuader les débutants. Il semble interessant de développer des formes de tutorat, permettant aux plus âgés en situation d’usure professionnelle, d’accompagner les jeunes professionnels.
Pour en savoir plus :

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip