Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 2 - Les métiers du secteur social > 2.06. Le métier d’éducateur(trice) de jeunes enfants

Article au format PDF

2.06. Le métier d’éducateur(trice) de jeunes enfants

Document de travail

Voir en ligne : la formation d’éducateur(trice) de jeunes enfants

F2.06 / Le métier d'éducateur(trice) de jeunes enfants
LES FAITS
Le descriptif du métier
Niveau de qualification : III
Au sein du secteur social, les éducateurs de jeunes enfants (EJE) sont les spécialistes de la petite enfance (0 à 7 ans). Ils sont en effet les héritiers des jardinières d’enfants d’antan. Leur mission consiste à accompagner les jeunes enfants dans une démarche éducative et sociale globale, en lien avec leur famille.
Leurs principales fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. Ils s’attachent à favoriser le développement harmonieux des enfants, en stimulant leurs potentialités intellectuelles, affectives et artistiques. En créant un environnement riche et stimulant, ils contribuent à leur éveil, à leur autonomisation et à leur apprentissage de la vie sociale. Ils préparent les enfants à leur future entrée à l’école.
Patience, disponibilité, résistance à la fatigue nerveuse et physique, tout comme l’esprit d’observation, l’imagination et la créativité sont ici des qualités précieuses. Les éducateurs de jeunes enfants sont des travailleurs sociaux qui ont des connaissances en psychologie et en techniques éducatives.
Environ la moitié des éducateurs de jeunes enfants travaillent auprès d’enfants sans difficulté particulière, en crèches et en haltes-garderies. Les communes et les associations sont leurs principaux employeurs. Ils exercent également dans les services de pédiatrie des hôpitaux, les structures pour les enfants handicapés, les foyers de l’enfance, les pouponnières. Ils travaillent avec d’autres professionnels de la petite enfance comme les puéricultrices, les auxiliaires de puériculture, les assistantes maternelles ou encore les psychologues.
Les chiffres clés du métier en Paca
Un effectif d'actifs difficile à évaluer
La nomenclature PCS intègre les éducateurs de jeunes enfants dans un ensemble plus vaste d'éducateurs spécialisés comprenant également les moniteurs éducateurs, les éducateurs techniques spécialisés et les éducateurs spécialisés.
Pas de source disponible
Une demande difficilement mesurable
La nomenclature ROME regroupe les éducateurs de jeunes enfants dans un ensemble très vaste d'éducateurs, intervenants éducatifs.
Pas de source disponible
Les femmes sont très majoritaires dans ce métier 97 %
(Données nationales).
L'ANALYSE
Évolution de l'environnement professionnel
* Des changements en cours : Créé en 1973, le métier d’éducateur de jeunes enfants va connaître, dans les toutes prochaines années, un nombre de départs à la retraite très important. Dans le même temps, l’augmentation prévisible du nombre de structures d’accueil rend le marché de l’emploi très porteur.
* De nouvelles perspectives professionnelles : La plupart du temps les éducateurs de jeunes enfants sont sous la responsabilité des puéricultrices dans les structures d’accueil collectif. Dans une perspective d’évolution de carrière, les éducateurs de jeunes enfants peuvent, avec quelques années d’expérience et une formation complémentaire accéder à la direction des établissements d’accueil de moins de 40 enfants (Décret d’août 2000).
Gestion des ressources humaines
* Une profession recherchée : Les besoins sont importants dans les structures de la petite enfance telles que les crèches collectives ou familiales, les jardins d’enfants, les haltes garderies. Les ludothèques, les bibliothèques, les centres de loisirs maternels réclament aussi de plus en plus d’éducateurs de jeunes enfants.
=> L’élargissement des viviers de recrutement est envisageable en facilitant l’accès à ce métier aux personnels peu qualifiés ou titulaires du CAP petite enfance. L’entrée des jeunes en formation dès la sortie du second degré mériterait certainement d’être développée.
* Des perspectives de qualification et de mobilité : Après plusieurs années d’exercice, l’éducateur de jeunes enfants peut être amené à bouger professionnellement, occuper des fonctions d’encadrement ou former des stagiaires. Depuis le décret d’août 2000, il peut prendre la responsabilité d’une structure d’accueil de jeunes enfants.
=> Une logique de filière petite enfance peut ici être mise en place en favorisant, par le biais de la validation des acquis de l’expérience, l’accès au niveau intermédiaire pour les personnes qui occupent les métiers à qualification de base pendant un certain nombre d’années. Ce déroulement de carrière est important pour prévenir des phénomènes de décrochage de l’emploi.
Pour en savoir plus :

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip