Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 2 - Les métiers du secteur social > 2.05. Le métier de technicien(ne) de l’intervention sociale et (...)

Article au format PDF

2.05. Le métier de technicien(ne) de l’intervention sociale et familiale

Document de travail

Voir en ligne : La formation de technicien(ne) de l’intervention sociale et familiale

F2.05 / Le métier de technicien(ne) de l'intervention sociale et familiale
LES FAITS
Le descriptif du métier
Niveau de qualification : IV
Les travailleurs familiaux - qui s’appellent désormais les technicien(ne)s de l’intervention sociale et familiale - épaulent ou suppléent, en général temporairement, des familles ou des personnes isolées, dans des moments difficiles : décès d’un parent, conflit familial, hospitalisation, naissance, longue maladie, handicap. Ils interviennent principalement au domicile des personnes et les aident dans l’entretien du logement, les courses, la tenue des comptes, des tâches de nursing, dans du soutien éducatif. Il peut s’agir aussi d’aider dans des démarches avec des organismes extérieurs.
Les techniciens de l’intervention sociale et familiale (TISF) aident les usagers à prendre en charge les gestes de la vie quotidienne. Ils interviennent au domicile des familles. Ils ont pour objectif de les amener à davantage d’autonomie et, à terme, à une meilleure insertion sociale. Ils utilisent pour cela le support des tâches ménagères et des activités domestiques.
La visée de leur intervention est socio-éducative : ils doivent favoriser l’autonomie, l’apprentissage et l’intégration sociale ainsi que l’équilibre relationnel entre les membres du foyer. Leur rôle est préventif, éducatif, d’accompagnement et de soutien.
Employés par des organismes prestataires publics ou privés (en particulier associations d’aides aux familles, CCAS, services d’Aide Educative en Milieu Ouvert), les TISF travaillent souvent par demi-journée. La fréquence et la durée de leur intervention sont négociées par l’organisme prestataire avec la famille, en fonction des aides accordées par la C.A.F., l’Assurance Maladie ou le Conseil général.
Les chiffres clés du métier en Paca
Environ 9 000 actifs au niveau national
La nomenclature PCS intègre les travailleurs familiaux dans un groupe plus large qui comprend les assistantes maternelles, les gardiennes d'enfants, les travailleuses familiales. [Ensemble non représentatif de cette profession]
Pas de source disponible
La nomenclature ROME intègre les techniciens de l'intervention sociale et familiale dans le groupe des {{intervenants à domicile}}, non représentatif de ce métier.
L'ANALYSE
Évolution de l'environnement professionnel
* Une diversification des publics accompagnés : En 1999, les "travailleurs familiaux" sont devenus "techniciens de l’intervention sociale et familiale". L’apparition du terme "social" renvoie au fait que les TISF interviennent de plus en plus auprès d’autres types de publics que les familles, conformément aux évolutions de société (personnes isolées) et aux priorités des pouvoirs publics (handicapés, enfance en difficulté).
* Une mission nouvelle d'aide à l'insertion : Avec le choix du terme "intervention", le législateur signifie que les TISF développent des tâches d’action sociale qui répondent à un objectif d’aide à l’insertion. Il s’agit en particulier d’activités de facilitation de démarches administratives et d’animation d’ateliers collectifs liés à la vie domestique. Ces activités amènent les TISF à travailler parfois en dehors du domicile des personnes.
* Risques de confusion : Les évolutions en matière de qualifications (diplôme d’état de technicien de l’intervention sociale et familiale et celui d’auxiliaire de vie sociale) pourraient générer des confusions entre les fonctions. La place des TISF (niveau IV) va devoir s’affirmer entre les auxiliaires de vie sociale (niveau V) qui vont vers des fonctions d’accompagnement à la vie quotidienne et les conseillers en économie sociale et familiale (niveau III).
Gestion des ressources humaines
* Des débouchés apparemment inégaux : L’offre semble plus fournie dans des zones où la situation sociale est particulièrement difficile comme dans les grandes agglomérations - Marseille, Toulon, Nice - et la basse vallée du Rhône. Des différences existent aussi suivant le type d’employeurs, leur champ d’intervention (besoins dans le secteur de l’aide aux femmes en difficulté) et leur envergure (importance de structures en réseau comme les associations d’aide à domicile en milieu rural).
=> Les TISF constituent la profession de l’aide à domicile la plus structurée, avec l’existence d’une convention collective nationale. Avec l’appui de la profession, un suivi plus particulier des offres d’emploi en région, des intentions d’embauche et de la situation des sortants de formation serait justifié.
* Le risque d'isolement : Le manque de soutien relationnel peut se faire sentir à plusieurs niveaux : déracinement géographique apparemment fréquent, travail à domicile offrant peu d’occasions d’échanges de pratiques avec des collègues quand les situations d’intervention sont complexes, problématiques de reconnaissance.
=> Le développement de réseaux et la professionnalisation sont des enjeux importants en matière de consolidation de l’emploi. La possibilité pour des professionnels de créer leur emploi et de se regrouper au sein d’associations pourrait être aidée.
* Diverses perspectives de mobilité : Avec un diplôme de niveau IV l’évolution vers des fonctions d’éducateur spécialisé, d’assistant de service social ou de conseiller en économie sociale et familiale est envisageable. Le champ des métiers d’accompagnement familial s’ouvrant, d’autres débouchés existent, à terme, comme ceux de délégué à la tutelle ou de médiateur familial. A noter aussi le développement de fonctions de coordination (chef de secteur) dans le milieu de l’aide à domicile.
=> La mise en perspective de trajectoires évolutives pour ces métiers pourrait contribuer à améliorer leur attractivité.
Pour en savoir plus :

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip