Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 7 - ZOOM SUR ... > L’origine géographique des professionnels de santé en PACA

L’origine géographique des professionnels de santé en PACA


PACA : UNE RÉGION DÉPENDANTE DES AUTRES POUR LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

En 2006, onze professions paramédicales concentraient plus de 63 000 professionnels en exercice en Provence - Alpes - Côte d’Azur (PACA). À la même date, 43 900 des professionnels exerçant sur le territoire national avaient suivi leur formation dans la région. Même dans l’hypothèse la plus optimiste, c’est-à-dire si tous les formés restaient dans la région après leur formation pour y occuper un emploi, il y aurait un déficit de près 30 % des professionnels en PACA. Pour information, cette proportion n’est que de 14 % en Languedoc-Roussillon [1].

Ces deux régions sont dépendantes des autres pour assurer la formation de leur personnel paramédical. L’Île-de-France est l’une des principales régions ressources. Elle a formé 15 % du personnel provençal. Les régions Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon en ont accueilli respectivement 5% et 4 %.

LE SUD, ATTRACTIF POUR LES PROFESSIONNELS PARAMÉDICAUX

Toutes professions confondues, la proportion des formés régionaux parmi les professionnels en exercice en PACA est de 57 % (58 % en Languedoc-Roussillon).
Les professions d‘infirmier, d’orthophoniste, d’orthoptiste et de manipulateur en électroradiologie médicale sont celles qui comptent moins de la moitié de leurs effectifs formés dans une autre région.
Toutes les autres professions font majoritairement appel à des formés extrarégionaux. C’est le cas pour les masseurs - kinésithérapeutes, les psychomotriciens, les sages - femmes, les opticiens lunetiers, les audioprothésistes. Les pédicures - podologues et les ergothérapeutes sont, quant à eux, formés à près de 95 % dans une autre région.

Il existe une forte corrélation entre le taux de présence de formés hors région et les flux de formés en région. Ainsi, la formation des pédicures podologues n’est présente en région que depuis 2002. La même année, une deuxième école de sages - femmes s’ouvrait à Nice permettant de doubler le flux des formés. Les formations d’audioprothésistes, d’ergothérapeutes et d’audioprothésistes ne sont pas dispensées en PACA.

Une autre logique semble prévaloir pour les masseurs - kinésithérapeutes. La formation est dispensée dans la quasi-totalité des régions. Moins de deux professionnels en exercice sur quatre ont été diplômés en PACA et un quart est originaire de l’Île-de-France. En 2004, cette région regroupait près d’un tiers des inscrits en première année de formation alors que les professionnels franciliens ne représentaient qu’un cinquième de la profession. PACA, qui regroupe 11% de ces professionnels, ne concentrait que 7% des inscrits de première année. La forte demande sociale et l’attractivité de la région ainsi que ce relatif déséquilibre entre les effectifs de professionnels et de formés, expliquent en partie la part importante des masseurs - kinésithérapeutes formés hors région mais exerçant en PACA.

La profession d’opticien - lunetier rentre pour une part dans cette logique : seuls 27 % des professionnels ont été formés en région alors que 44 % ont suivi leur formation en Île-de-France. La concentration des formations sur la région parisienne et l’absence de formation en PACA jusqu’à ces dernières années ainsi qu’une forte augmentation du nombre de magasins d’optique lunetterie entre 2001 et 2006, expliquent en partie la faible part des formés en région dans la profession.

Année 2006 Nombre de professionnels en PACA Nombre de diplômés de PACA Dont x % exercent en PACA Part des diplômés de PACA sur les professionnels exerçant en PACA
Audioprothésiste* 223 67 82% 25%
Érgothérapeute * 350 21 100% 6%
Infirmier 47 069 35 084 83% 62%
Manipulateur ERM 2 350 1 505 89% 57%
Masseur - kinésithérapeute 7 083 3 984 81% 45%
Opticien - Lunetier 1 291 550 64% 27
Orthophoniste 1 758 1 346 76% 58%
Orthoptiste 317 223 88% 64%
Pédicure - Podologue 997 50 82% 4%
Psychomotricien * 390 246 72% 45%
Sage - Femme 1 388 824 69% 41%
Ensemble 63 216 43 900 83% 57%

* Formation actuellement non dispensée en PACA
Source : DRASS PACA, fichier ADELI - Traitement ORM.

DES FORMÉS FIDELES À LA RÉGION

83 % des personnes formées en Provence - Alpes - Côte d’Azur choisissent d’y rester pour exercer leur profession. En Languedoc-Roussillon, cette proportion est de 68 %. La perdition entre les personnes qui se forment en PACA et celles qui y restent pour travailler est raisonnable.

Quelques nuances sont à apporter selon les professions. Ainsi chez les manipulateurs en électroradiologie médicale le taux avoisine les 90 % mais il n’est que de 64 % pour les opticiens - lunetiers. Deux hypothèses peuvent être formulées en termes de mobilité géographique des professionnels diplômés en région.

La première correspond aux formés qui ont le moins quitté le territoire. Ainsi les manipulateurs en électroradiologie médicale, les orthoptistes, les infirmiers, les pédicures podologues et les masseurs kinésithérapeutes se sont installés dans plus de huit cas sur dix dans la région. La demande sociale augmente - et dans certains cas le peu de professionnels exerçant comme notamment pour les orthoptistes - ont permis à ces formés de s’installer dans la région sans difficultés.

La seconde concerne les diplômés qui ont choisi dans plus d’un cas sur cinq de s’installer dans une autre région. Plus d’un tiers des opticiens - lunetiers formés en PACA ont changé de région : 10 % d’entre eux se sont installés en Languedoc-Roussillon, et autant en Rhône-Alpes. Un quart des orthophonistes a également quitté le territoire, cette formation n’est dispensée que dans 12 centres en France et la vocation inter régionale des centres de formation est confirmée. Enfin une sage-femme diplômée en PACA sur quatre n’exerce pas en région (elle peut excercer en Corse puisque le quota de PACA intègre les étudiants de cette région) ou peut avoir stoppé son activité professionnelle.

À noter que les formations de psychomotriciens, d’ergothérapeutes et d’audioprothésistes ne sont pas dispensées en région. Pour autant, grâce aux attestations de reconnaissance de diplôme ou d’exercice attribuées par la DRASS, certains professionnels peuvent être identifiés comme ayant obtenu leur diplôme en PACA.

Notes

[1Les données concernant le Languedoc-Roussillon sont issues d’un état des lieux au 1er janvier 2003. Ces informations proviennent d’une publication de la DRASS du Languedoc - Roussillon « Démographie de professions de santé en région Languedoc- Roussillon » paru en décembre 2004.

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip