Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Schéma régional des formations sanitaires et sociales 2008-2012 > * Diagnostic préalable > 1 - Présentation et enjeux > 1.17. Avertissement : de l’usage des nomenclatures ...

Article au format PDF

1.17. Avertissement : de l’usage des nomenclatures ...

Document de travail

L’analyse de la relation emploi formation est fortement tributaire de la statistique publique. De ce fait, un décalage peut apparaitre entre l’objet de l’analyse (par exemple, un métier à une date donnée) et la donnée disponible. Cet avertissement précise la nature des sources utilisées et les contraintes qui en résultent.


FICHES METIERS

Afin de mieux connaître les métiers du secteur sanitaire, l’exploitation du fichier ADELI permet d’avoir une situation au 1er Janvier de chaque année et d’observer les évolutions depuis 2001. Pour quelques métiers, non soumis à déclaration préalable d’exercice, ce sont les données du recensement de la population de 1999 qui sont utilisées, avec les réserves habituelles liées à l’utilisation de cette source en 2006.
Pour les métiers du secteur social, à ce stade des travaux, il n’y avait pas d’autres moyens que d’utiliser le recensement de la population (RP) de 1999. Cela génère une autre difficulté : la structure en 1999 des nomenclatures des professions et catégories socio-professionnelles agrègent des métiers pris ici séparément.
Cette analyse des métiers devra être complétée par les données quantitatives en provenance des employeurs. La nouvelle nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS 2003) permettra de mieux connaître les métiers (utilisation à compter des DADS 2004 et pour le recensement en cours).

Les chiffres clés sont renseignés à partir de la donnée la plus fine et la plus récente disponible.

* Pour les métiers du secteur social il s’agit des données du dernier recensement de la population (1999). Les métiers concernés sont très rarement isolés, que ce soit dans la nomenclature PCS (professions et catégories sociales), ou dans la nomenclature FAP (familles professionnelles). Les métiers peuvent être regroupés avec d’autres métiers présentés dans le dossier ou non. Pour quelques métiers, les données en FAP ont pu être privilégiées aux données en PCS. L’évolution est repérée sur la période 1990-1999.

Principales PCS retenues

5631 : Assistantes maternelles, gardiennes d’enfants, travailleuses familiales
La rubrique est consacrée au classement des personnels faisant profession de s’occuper d’enfants en bas âge pendant tout ou une partie de la journée, sans activité enseignante, ainsi que des personnels chargés d’apporter une aide aux familles dans un cadre social et n’incluant pas, à ce titre, la catégorie des employés de maison. Les personnels concernés peuvent être attachés aussi bien à un établissement ou travailler directement pour le compte de particuliers.

Les professions les plus typiques : aide familiale, assistante maternelle, gardienne d’enfants, nourrice, travailleuse familiale.
Les professions assimilées : aide (à domicile) de personnes âgées, aide de classe enfantine, aide familiale dans un travail social,aide familiale rurale, aide maternelle, aide ménagère, animateur d’un service de travailleuses familiales (niveau employé), assistante familiale, auxiliaire familiale, auxiliaire sociale, baby-sitter, monitrice familiale (niveau employé), travailleuse familiale.
Les professions exclues : conseillère ménagère (PCS 4334), domestique (chez un particulier)(PCS 5632), employé de maison (PCS 5632), femme de ménage (chez un particulier) (PCS 5632).

4331 : Assistantes sociales
La rubrique est consacrée au classement des personnels habilités à intervenir dans un cadre structuré (collectivité, entreprise, association spécialisée) auprès de familles ou d’individus rencontrant des difficultés en matière d’insertion sociale, plus spécialement d’ordre économique, professionnel, de santé ou de logement, etc., afin d’apporter un soutien à ces familles et individus et faciliter leur insertion ou réinsertion sociales. Les questions traitées se rapportent le plus souvent à des difficultés rencontrées d’ordre économique, professionnel, de santé ou de logement ; les actions exercées se limitent habituellement à un rôle d’intermédiation.

Les professions les plus typiques : assistant(e) de service social, assistant(e) social(e).
Les professions assimilées : conseiller du travail, coordinateur social, élève assistante sociale, intervenant d’action sociale, surintendante d’usine.
Les professions exclues : assistante familiale (PCS 5631), auxiliaire sociale (PCS 5631), conseiller en économie sociale et familiale (PCS 4334), délégué à la tutelle aux prestations familiales et sociales (PCS 4334).

4332 : Educateurs spécialisés
La rubrique est consacrée au classement des personnels habilités à aider et conseiller des enfants ou adolescents rencontrant des difficultés d’ordre psychologique ou psychosocial. Les personnels en cause partagent fréquemment la vie des enfants concernés, soit au sein d’institutions de type médico-éducatif, soit en milieu ouvert ; ils exercent une activité d’éducation, mais non d’enseignement.

Les professions les plus typiques : éducateur en milieu ouvert, éducateur spécialisé, moniteur éducateur.
Les professions assimilées : adjoint de probation, aide éducateur, animateur éducateur, chef de service éducatif, éducateur (auxiliaire, stagiaire), éducateur de groupe, éducateur de jeunes enfants, éducateur de l’éducation surveillée, éducateur de l’enfance inadaptée, éducateur de loisirs, éducateur technique (spécialisé), élève éducateur, instructeur (technique) dans le travail social, jardinier(ère) d’enfants, moniteur de centre d’aide par le travail, moniteur (d’atelier, technique) dans le travail social.
Les professions exclues : aide médico-psychologique (PCS 5221), conseiller d’éducation (PCS 4227), éducateur scolaire (hors institutions spécialisées)(PCS 4215), instituteur spécialisé (PCS 4215).

4334 : Conseillers familiaux
La rubrique est consacrée au classement des personnels chargés d’aider des familles ou des individus rencontrant des difficultés à propos de divers aspects de leur vie privée ou familiale, en leur apportant une information, une assistance ou des conseils appropriés. Les personnels n’occupent pas une position professionnelle de type "cadre" au sens des conventions collectives. (Rubriques correspondantes de cadres : 3726, 3727).

Les professions les plus typiques : conseiller(ère) conjugal(e), conseiller(e) en économie sociale et familiale.
Les professions assimilées : conseiller de promotion, conseiller(e) en action économique budgétaire, conseiller(ère) social(e), conseiller(ère) ménager(ère), délégué à la tutelle aux prestations familiales et sociales, éducateur(trice) en économie familiale et sociale, moniteur(trice) d’enseignement ménager.
Les professions exclues : aide familial(e) (PCS 5631), animateur(trice) d’un service de travailleuses familiales (PCS 5631), assistante maternelle (PCS 5631), auxiliaire familial(e) (PCS 5631), monitrice familiale (PCS 5631).

5221 : Aides-soignants
La rubrique est consacrée au classement des personnels des établissements de soins qui, sous le contrôle des infirmiers, surveillent les malades, leur délivrent des soins d’hygiène et veillent à leur alimentation ; en dehors des établissements de soins, ces personnels peuvent assister un professionnel de santé exerçant en cabinet de ville (par exemple, un dentiste) ou un technicien médical.
Les personnels occupent une position professionnelle de type "employé" au sens des conventions collectives.
(Rubriques correspondantes de niveau intermédiaire (infirmiers et autres) : 4312 à 4315, 4222 à 4227).

Les professions les plus typiques : aide soignant, assistant dentaire (non dentiste), auxiliaire puéricultrice, Infirmier non diplômé
Les professions assimilées : aide de stérilisation, aide diététique,aide électroradiologiste, aide infirmier, aide manipulateur (radiologie...), aide médico-pédagogique, aide médico-psychologique, aide orthoptiste, aide panseur, aide pharmacien (ou de pharmacie), aide préparateur en pharmacie, aide puéricultrice, aide radiologiste, aide soignant en gériatrie, aide technique en électroradiologie, auxiliaire des services hospitaliers, auxiliaire infirmier, commis agent hospitalier, élève aide soignant, puéricultrice auxiliaire.
Les professions exclues : aide anesthésiste (infirmier diplômé PCS 4314), aide dermatologiste (infirmier diplômé PCS 4314), brancardier (PCS 5222), élève infirmier (PCS 4315), élève infirmier psychiatrique (PCS 4312), élève puéricultrice (PCS 4313), soigneur d’animaux (PCS 6912), technicien manipulateur en électroradiologie (PCS 4324), technicien médical (PCS 4624), vendeur en pharmacie (PCS 5516).

Pour les métiers du secteur de la santé, ces mêmes données ont été utilisées dès lors que la profession n’est pas réglementée et soumise à l’inscription dans le ficher ADELI. Dans ce dernier cas, ce sont les données au 1er Janvier 2006 qui ont été retenues, avec une évolution sur les cinq dernières années (fichier ADELI eu 1er Janvier 2001).

4324 : Techniciens médicaux

La rubrique est consacrée au classement des personnels de santé chargés, soit d’opérer matériellement des analyses ou examens sur prélèvements humains, soit de manier des équipements techniques utilisés à des diverses fins diagnostiques ou de traitement médical.
Les personnels concernés exécutent généralement leurs travaux ou manient leurs appareils d’analyse ou de traitement sous le contrôle d’un médecin ou d’un pharmacien.

Les professions les plus typiques : manipulateur en électroradiologie, encéphalographie, photologie, technicien en électroradiologie, encéphalographie, photologie, technicien de laboratoire d’analyses médicales.
Les professions assimilées : aide infirmier en encéphalographie, assistant électroradiologiste, infirmier spécialisé manipulateur en électro-encéphalographie, laborantin (santé), technicien en circulation extracorporelle (radiologie), radiologue (radiologie, radiographie).
Les professions exclues : aide électroradiologiste, aide manipulateur radiologie, prothésiste dentaire, radiologue médecin spécialiste, soignant, surveillant en radiologie, radiothérapie, laboratoire d’analyse.

5223 : Ambulanciers

La rubrique est réservée au classement des chauffeurs salariés de véhicules légers habilités à transporter des malades ou des blessés ( ambulance, véhicule sanitaire léger, taxi-ambulance). Les personnels concernés peuvent être affectés à un établissement de soins ou relever d’une entreprise spécialisée. Les personnels occupent une position professionnelle de type "employé" au sens des conventions collectives.
Les professions les plus typiques : ambulancier, chauffeur-ambulancier, conducteur d’ambulance.
Les professions assimilées : chauffeur de taxi ambulance < transport médical >, conducteur de véhicule sanitaire léger.
Les professions exclues : brancardier ( voir 5222 ), chauffeur de taxi < hors transport médical > ( voir 6413 ).

Pour les données relatives au marché du travail, il s’agit de la demande d’emploi des catégories 1, 2 et 3 au 31 Décembre 2005. Cette donnée est agrégée dans la nomenclature ROME (répertoire opérationnel des métiers) et peut couvrir un groupe de métiers plus large.

Dans tous les cas, les sources sont mentionnées. Cependant certains métiers n’apparaissent dans aucune nomenclature. L’analyse repose alors essentiellement sur la connaissance du métier par ceux qui l’exercent.

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip