Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Publications > Le "Bulletin sanitaire et social" > Bulletin n°19 - Portrait régional emploi-formation- Les aides médico-psychologiques

Bulletin n°19 - Portrait régional emploi-formation- Les aides médico-psychologiques

2 593 aides médico-psychologiques (AMP) sont en emploi en région Provence – Alpes – Côte d’Azur en 2011.
- La croissance des emplois est importante : + 37 % entre 2006 et 2011 contre + 12 % pour l’ensemble des métiers du secteur sanitaire et social. Il s’agit de la croissance la plus importante des métiers du travail social.
- Depuis 2012, la part des recrutements jugés difficiles par les employeurs décroît, même si en 2014 les médico-psychologiques, les auxiliaires de puériculture et les assistants médicaux font encore partie des 10 métiers avec les plus fortes difficultés de recrutement.
- Plus d’un professionnel sur quatre travaille auprès des personnes âgées, prioritairement dans l’hébergement médicalisé pour personnes âgées (20 %) mais également dans l’hébergement social pour personnes âgées (7 %).
- Les AMP sont également fortement représentés dans l’hébergement social pour handicapés mentaux et malades mentaux (19 %), puis dans l’hébergement médicalisé pour enfants handicapés (9 %), dans les activités hospitalières (8 %), dans ou dans l’hébergement médicalisé pour adultes handicapés et autre hébergement médicalisé (7 %).
— La part des chômeurs de longue durée est plus importante pour le métier d’AMP qu’en moyenne tous métiers du secteur sanitaire et social (37 % contre 33 %). Elle se rapproche de la moyenne régionale, tous métiers confondus (39 %).
— En 2013, les entrants en première année de formation d’AMP (630) représentent le premier contingent de formés du travail social.
— Seuls 25 % des effectifs en formation sont des jeunes de moins de 26 ans, soit le taux le plus faible d’inscrits de moins de 26 ans sur l’ensemble des formations du sanitaire et social de niveau V.
— Les effectifs d’AMP inscrits en première année de formation sont en forte croissance entre 2008 et 2013 (+ 93 %). Cette augmentation s’explique notamment par l’ouverture en 2006 du DEAMP en formation initiale. En conséquence, l’augmentation du nombre de diplômés entre 2008 et 2013 est également importante (+ 193 %), elle a presque triplé sur la période observée.
— La formation au DEAMP est fortement investie par la voie des contrats de professionnalisation (89 personnes en 2011, 155 en 2012).

Documents joints


Document
(PDF – 271.3 ko)
 

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip