Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Publications > Le "Bulletin sanitaire et social" > Bulletin n°15. Juin 2015. Portrait régional emploi-formation - Les (...)

Bulletin n°15. Juin 2015. Portrait régional emploi-formation - Les Ambulanciers

- 3 501 ambulanciers salariés sont en emploi en région Provence – Alpes – Côte d’Azur en 2011 (conducteurs d’ambulances et de véhicules sanitaires légers).
- Les femmes représentent seulement un quart des effectifs (24 %). C’est le métier où la part des femmes est la plus faible, rejoignant la tendance observée pour les professions du transport routier. Ce constat tend même à se renforcer : en 2006 elles représentaient 27 % des effectifs. Du côté de la formation, un apprenant sur quatre est une femme (25 %) – une proportion équivalente à celle que l’on retrouve dans l’emploi (24 %).
- Les ambulanciers salariés exercent dans neuf cas sur dix avec un contrat sans limite de durée. La stabilité de leur emploi est supérieure à la moyenne régionale des métiers du secteur sanitaire et social et tous métiers confondus.
- La part des salariés à temps partiel est la plus faible de tous les métiers du secteur sanitaire et social.
- La part des chômeurs de longue durée est plus importante qu’en moyenne tous métiers du secteur sanitaire et social (37 % contre 33 %). Elle se rapproche de la moyenne régionale, tous métiers confondus.
- La moyenne d’âge des inscrits en première année de formation est supérieure à celles de l’ensemble des formés tous diplômes du paramédical et de sages-femmes confondus (31 ans contre 27 ans). C’est même la moyenne d’âge la plus élevée si l’on excepte les spécialités infirmières.
- Ce diplôme est reconnu à niveau V, mais 40 % des professionnels en emploi possède un niveau IV ou plus. Cette « surqualification » au regard du diplôme tend à s’accroitre (ils étaient 33 % en 2006).

Documents joints


Document
(PDF – 758.6 ko)
 

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip